UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Houle Janie
Professeure et directrice du Laboratoire Vitalit
Universit du Qubec Montral, Dpartement de psychologie

Houle J., Poulin C., Van Nieuwenhuyse H. (2006). Vers une meilleure continuit de services pour les personnes suicidaires : valuation d'implantation du protocole MARCO. Montral: Direction de sant publique. Agence de la sant et des services sociaux de Montral.

Au Qubec, le suicide est un problme important de sant publique qui entrane plus de 1200 dcs par anne. De graves lacunes observes dans la continuit des services offerts aux personnes suicidaires compromettent leur prise en charge et leur rtablissement. En 1998, Suicide-Action Montral initie une dmarche de concertation en vue de corriger ce problme.

N de ces changes, le protocole MARCO est une entente formelle entre quinze tablissements partenaires (centres hospitaliers, centres de crise, CLSC, ressources en toxicomanie et en prvention du suicide) qui s'engagent appliquer des procdures de rfrence particulires pour les personnes suicidaires afin d'amliorer la continuit des services et la coordonation des interventions. Il est implant depuis 2001 dans trois territoires de la rgion montralaise. En raison du caractre novateur de ce protocole, une valuation d'implantation participative et formative a t ralise afin d'identifier des pistes d'amlioration son fonctionnement actuel ainsi que des stratgies pour un dploiement russi dans d'autres territoires. L'valuation a t effectue par le biais d'entrevues de groupe auprs des quinze tablissements partenaires et d'une collecte de donnes concernant les rfrences effectues l'aide du protocole au cours d'une priode de six mois.

L'valuation montre que l'implantation du protocole MARCO a eu un impact positif sur les relations entre les tablissements ainsi que sur la continuit des services offerts aux personnes suicidaires. Cependant, la promotion du protocole s'est avre insuffisante pour maintenir le niveau de connaissance ncessaire une application adquate et systmatique des procdures chez une forte proportion de professionnels. Le protocole gagnerait tre utilis davantage, particulirement aurps des hommes et des personnes qui obtiennent leur cong de l'hpital suite une tentative de suicide.

Des conditions favorables l'implantation du protocole ont pu tre identifies dans le cadre de l'tude: le respect mutuel, le dynamisme des porteurs de dossier, l'engagement des directions d'tablissements et le leadership fort d'un organisme qui assure la coordination de la dmarche. Pour un fonctionnement optimal, il est recommand d'intensifier la promotion du protocole, de clarifier et d'uniformiser les procdures, de recruter certains organismes supplmentaires et d'assurer un mcanisme de remplacement des rpondants.

Le dploiement rsussi d'une dmarche comme celle du protocole MARCO doit prendre racine dans une volont de partenariat et un dsir, chez les intervenants en contact rgulier avec les personnes suicidaires, d'unir leur efforts afin d'amliorer la continuit des services offerts cette clientle. Il passe galement par un changes multiforme et frquent entre partenaires, essentiels l'tablissement d'une relation de confiance. Enfin, la prennit d'une telle initiative est tributaire de la qualit de sa coordination et de l'intensit de sa promotion au sein de chacun des tablissements.

Cote : IH 010.1 e

http://www.bibliotheque.assnat.qc.ca/01/MONO/2006/11/918034.pdf

Mise à jour : 12/22/2011

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006