UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Burrows Stephanie
Chercheure
Centre de recherche du CHUM/Dpartement de mdecine sociale et prventive, Universit de Montral.

Burrows, S., Auger, N., Roy, M., & Alix, C. (2010). Socio-economic inequalities in suicide attempts and suicide mortality in Quebec, Canada, 1990-2005. Public Health, 124(2), 78-85.

OBJECTIFS : Peu de recherches ont values les changements de lassociation entre la privation de la rgion et le comportement suicidaire travers le temps. Cette tude enqute les modles rcurrents dans les tentatives de suicide et les suicides mortels selon la privation matrielle dans la province du Qubec, Canada entre 1990 et 2005. LABORATION DE LTUDE : Une analyse cologique. MTHODES : Les donnes sur les tentatives de suicide ont t tires de la base de donnes sommaire de cong hospitaliers (n=47,516) et les donnes sur les suicides ont t tires des fichiers de morts du Qubec 9n=20,851). La spcificit de lge et du genre (10-24, 25-44, 45-64 et >/=65 ans) dans les tentatives de suicide et taux de mortalit ont t calculs pour quatre priode de temps (1990-1993, 1994-1997, 1998-2001 et 2002-2005) pour la population entire du Qubec ge de 10 ans et plus rsidant dans 162 communauts classes par dcile de dprivation matrielle. Les mesures absolues et relatives de lingalit taient calcules, afin de rsumer les diffrences entre la rgion la plus et la moins dprive matriellement. Les mthodes couramment utilises pour le comportement suicidaire ont t examines. RSULTATS : Les diffrentiels dans les hospitalisations de tentatives de suicide entre la rgion la plus ou la moins dprives taient prsents pour tous les groupes dge, ces baisses ont lgrement diminues chez les hommes et augmentes chez les femmes au fil du temps. Les ingalits dans les tentatives de suicide taient plus grandes chez les jeunes adultes (ge 25-44 ans) pour les deux sexes, et taient plus petites chez les personnes ges (>/=65 ans). Pour la mortalit suicidaire, des diffrentiels ont augments chez les femmes, mais pas chez les hommes; ces diffrentiels taient plus grands chez les hommes et 25-44 ans, et plus petits chez les personnes ges. Les diffrenciels dans les mthodes communment utilises taient videntes pour les hospitalisations des un empoisonnement chez chacun des deux sexes et pour les morts par pendaison chez les hommes. CONCLUSIONS : Au Qubec, les diffrences dans les tentatives de suicide et mortelles entre la rgion la plus et la moins dprive matriellement a persiste ou mme augmente au fil du temps. Les ingalits taient plus prononces pour les tentatives de suicide que pour les suicides mortels, et taient plus grande chez la population active.Les stratgies pour rduire les diffrences socioconomiques dans le comportement suicidaire peuvent tre importantes.

Pour accder au document, cliquez ici :
http://dx.doi.org/10.1016/j.puhe.2010.01.008


Mise à jour : 10/11/2013

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006