UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Tousignant Michel
Chercheur - Professeur
Universit du Qubec Montral

Tousignant, M., Pouliot, L., Routhier, D.,Vrakas, G., McGirr, A. & Turecki, G. (2011). Suicide, Schizophrenia, and Schizoid-Type psychosis: Role of Life Events and Childhood Factors. Suicide and Life-Threatening Behavior, 41(1), 66-78. doi: 10.1111/j.1943-278X.2010.00002.x

Le premier objectif tait didentifier lvnement dclencheur du suicide chez les patients atteint de schizophrnie ou dun trouble schizode-type, et dvaluer llment dhumiliation de ces vnements. Le second objectif tait de vrifier si la qualit du soin durant lenfance est un facteur de vulnrabilit chez les patients atteint de schizophrnie ou une psychose de type-schizode.Trente-trois cas de suicide ayant un diagnostic de schizophrnie ou une psychose de type-schizode taient compars avec 34 patients vivants avec un diagnostique semblable. La mthode de l'autopsie psychologique tait utilise. Les valuations taient faites avec lEntretien Clinique Structur pour le Diagnostic et le Manuel Statistique pour les troubles mentaux Axis I, le Life Events et le Difficulties Schedule et le Child Experience et le Child Abuse Interview. Le groupe suicide (GS) exprimentait plus souvent un vnement grave gnralement de nature humiliante que le groupe contrle (GC). Aussi il exprimentait plus dvnements graves associs avec un comportement agressif ou de dficience psychiatrique. Contrairement aux attentes, le GC avait des rsultats pires que le GS pour la qualit des soins au cours de lenfance. En conclusion, le suicide dans la schizophrnie est reli au stress environnemental, tant quaux dficiences psychiatriques.

Pour accder au document, cliquez ici :
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1943-278X.2010.00002.x/pdf


Mise à jour : 10/11/2013

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006