UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Pouliot, L., Mishara, B. L., & Labelle, R. (2011). The Werther effect reconsidered in light of psychological vulnerabilities: Results of a pilot study. Journal of Affective Disorders, 134(1-3),488-496.

BACKROUND: Les rsultats de trois dcennies dtudes pidmiologiques suggrent que la diffusion mdiatique dhistoires relatant le suicide est relie aux augmentations des comportements suicidaires chez la population expose ces informations. Cependant, nous savons encore peu sur le processus psychologique et les vulnrabilits personnelles qui incitent des gens sengager dans des comportements suicidaires aprs une exposition des mdias qui prsentent le suicide. Cette tude transversale a explore la possibilit de limpact de lexposition aux films sur le suicide chez les jeunes gens bien normaux. MTHODES: Les tudiants de premier cycle dune universit (en moyenne 23 ans) ont complts un questionnaire sur lexposition la reprsentation du suicide dans les films de fiction, dans lequel une valuation des ractions ngatives motionnelles et cognitives rsultant lexposition, aussi bien que la ractivit motionnelle, la dissociation, le refoulement, et des tendances suicidaires ont t faites. RSULTATS: Des 101 participants, 70 % ont signals tre troubls par la reprsentation du suicide dans les films de fiction. Parmi ceux-l, 33% ont affirms ressentir un trouble pendant plusieurs jour plusieurs semaines cause de cette reprsentation. La majorit des participants affects (71%) ont indiqus avoir t mentalement proccups pendant un moment par cette reprsentation et ont expriments des souvenirs intrusifs (68%). Une ractivit motionnelle et des tendances dissociatrices taient des indicateurs significatifs des ractions ngatives propos du film sur le suicide quils ont visionns. Les participants qui ont signals que lide dimit le protagoniste suicidaire du film leur avait traverser lesprit taient 3.45 fois plus enclin tre suicidaires et tendaient reprsenter une plus forte dissociation et des propensions au refoulement compar ceux qui nont pas reports ce genre de penses. LIMITATIONS: Les rsultats dmontre des influences possibles de la reprsentation du suicide dans un film de fiction sur les cognitions relies au suicide taient bases sur un questionnaire mthodologique. CONCLUSION: Les rsultats suggrent que les reprsentations fictionnelles du suicide dans les mdias peuvent avoir un impact dltre sur les spectateurs, et de tels impacts napparaissent pas comme tant limits au gens qui ont un profile clinique de troubles mentaux, comme lassumait prcdemment le chercheurs dans le domaine.

Pour accder au document, cliquez ici :
http://dx.doi.org/10.1016/j.jad.2011.04.050


Mise à jour : 10/10/2013

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006