UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Laurier, C., & Chagnon, F. (2011). tude du risque suicidaire chez des jeunes contrevenants masculins: Caractristiques diffrentielles des adolescents les plus risque. Revue de Psychoducation, 40(2), 191-216.

Les jeunes contrevenants reprsentent une population particulirement risque de comportements suicidaires (tentatives et suicides complts). La littrature ce sujet rvle que plusieurs facteurs, telles la violence et linstabilit familiale, sont associs tout autant au risque suicidaire quau risque de dlinquance. En outre, certaines caractristiques associes au mode de vie dlinquant, tels le port darmes et la consommation de substances, contribuent amplifier le risque de passage lacte suicidaire. linverse, la dlinquance entrane des consquences pouvant exacerber le risque suicidaire : ruptures relationnelles ordonnes par le tribunal, incertitudes lies aux problmes lgaux et lhbergement en centres pour jeunes contrevenants en constituent des exemples. Dans ce contexte, les rsultats dune tude portant sur le risque suicidaire chez des jeunes contrevenants pris en charge par le Centre jeunesse de Montral Institut universitaire sont prsents dans cet article. Cette tude de nature quantitative a inclus 49 jeunes contrevenants sous la Loi sur le systme de justice pnale pour adolescents. Les analyses rvlent que 37,6% des jeunes rencontrs prsentent un risque suicidaire. Une analyse en grappes (cluster analysis) a ensuite permis la cration de deux groupes de jeunes contrevenants : le premier comprend des adolescents (n=20) prsentant de mulitples difficults psychologiques (groupe multirisque) et le second (n=28) regroupe des adolescents qui en prsentent moins (groupe faible risque). Ces groupes sont dcrits en fonction de leurs caractristiques associes, permettant lbauche dune classification distinguant les jeunes contrevenants les plus risque et les moins risque de prsenter des difficults psychologiques, dont un risque suicidaire. Par ltude des diffrences entre ces deux groupes, il est possible de dgager les facteurs les plus susceptibles dinfluencer le risque suicidaire. Finalement, la prvalence du trouble de stress post-traumatique (TSPT) est observe plus spcifiquement selon les deux groupes prcdemment crs. Les jeunes du groupe multirisque prsentent significativement plus frquemment un TSPT que les jeunes du groupe faible risque malgr une prvalence comparable des traumatismes vcus par les individus des deux groupes. En conclusion, cette tude a permis de dresser un portrait des adolescents les plus risque de suicide parmi un groupe de jeunes contrevenants. Par la mise en lumire dune problmatique associe caractrise par des difficults psychologiques multiples et multifactorielles, cette tude souligne limportance dune prise en charge et dun traitement global des jeunes contrevenants, incluant les aspects psychologiques et les expriences passes.

Mise à jour : 12/3/2012

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006