UQAM - Université du Québec à Montréal Faculté des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Mishara Brian L.
Fondateur du CRISE et Professeur
Université du Québec à Montréal

Rukundo, G. Z., Mishara, B. L., & Kinyanda, E. (2016). Burden of suicidal ideation and attempt among persons living with HIV and AIDS in semiurban Uganda. AIDS research and treatment, 2016, 1-9. doi:http://dx.doi.org/10.1155/2016/3015468

Bien que l'impact du VIH / sida ait changé à l'échelle mondiale, il continue de causer une morbidité et une mortalité considérables, y compris par sa contribution pour les mort par suicide, dans des pays comme l'Ouganda. Cet article décrit le fardeau et les facteurs de risque d'idéation suicidaire et de tentatives parmi 543 séropositifs fréquentant deux cliniques spécialisées en VIH dans la municipalité de Mbarara, en Ouganda. Le taux d'idées suicidaires était de 8,8% (IC 95%: 6,70-11,50) et la tentative de suicide était de 3,1% (17, IC 95%: 2,00-5,00). Les facteurs associés à l'augmentation du risque d'idéations suicidaires et de tentatives étaient la colère (OR = 1,06, IC 95%: 1,03-1,09;); le trait de colère (OR 1,10; IC 95%: 1,04-1,16; la dépression (OR 1,13; IC 95%: 1,07-1,20); le désespoir (OR 1,12; IC 95%: 1,02-1,23); l’anxiété (OR 1,06, IC 95% 1,03-1,09); le faible soutien social (OR 0,19, IC 95% 0,07-0,47,); l’incapacité de prendre soin d'autrui (OR 0,19, IC 95% 0,07-0,47,) et la stigmatisation (OR 2,48, IC 95% 1,11-5,54,). À l'analyse multivariée, seule la colère est restée statistiquement significative. Le VIH / SIDA est associé à plusieurs facteurs cliniques, psychologiques et sociaux qui augmentent la vulnérabilité aux idées et tentatives suicidaires. Faire de l'évaluation et de la gestion du risque de suicide une partie intégrante des soins contre le VIH est justifiée.

http://dx.doi.org/10.1155/2016/3015468

Mise à jour : 11/28/2016

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : février 2006