UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Daigle, M. S., Pouliot, L., Chagnon, F., Greenfield, B., & Mishara, B. (2011). Suicide attempts: prevention of repetition. The Canadian Journal of Psychiatry, 56(10), 621-629.

Objectif: Prsenter un aperu des stratgies prometteuses pour prvenir la rptition de comportements suicidaires. Mthode: Cette revue de la littrature sur les interventions prventives tertiaires des tentatives de suicide a t ralise l'aide des bases de donnes informatises PubMed et PsycINFO de janvier 1966 septembre 2010, en utilisant les limites en franais et en anglais et les mots cls: suicid* or deliberate self-harm and treatment* or therapy or intervention* or management. Rsultats : Treize des 35 tudes incluses ont montr des effets statistiquement significatifs de moins de tentatives rptes ou de suicides dans la condition exprimentale. Dans l'ensemble, 22 tudes ont port sur des approches plus traditionnelles, c'est--dire sur des approches pharmacologiques ou psychologiques. Seulement 2 des 6 traitements pharmacologiques se sont avrs significativement suprieurs un placebo - une tude sur le lithium avec dpression et flupenthixol avec des troubles de la personnalit. Huit traitements psychologiques sur 16 se sont avrs suprieurs au traitement habituel ou une autre approche: la thrapie cognitivo-comportementale (TCC) (n = 4), (y compris la thrapie comportementale dialectique [n = 2]); Thrapie psychodynamique (n = 2); Mixte (TCC plus thrapie psychodynamique [n = 1]); Et l'approche motivationnelle et le changement de thrapeute (n = 1). Parmi les 8 tudes utilisant des contacts par visite, tlphone, envois postaux ou des jetons durgence, 2 taient significatives: l'une portait sur le suivi tlphonique et l'autre sur le suivi tlphonique ou domicile. L'hospitalisation n'tait pas lie moins de tentatives et une des quatre approches de sensibilisation avait des rsultats significatifs: un programme impliquant un traitement bisannuel individualis. La justification de ces approches simples ou multiples doit encore tre clarifie. Il y avait des dfauts mthodologiques dans de nombreuses tudes et certaines avaient des chantillons limits trs spcifiques. Conclusions: Il est ncessaire d'approfondir la recherche sur le problme dans la dfinition des rsultats et de la mesure des variables dpendantes, des effets sexospcifiques et de l'inclusion des groupes haut risque. Il est ncessaire d'laborer et d'valuer de nouvelles approches qui appuient la collaboration avec les ressources communautaires et une valuation et une comparaison plus prcises des traitements existants avec les diffrentes populations.

Mise à jour : 11/29/2016

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006