UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Tousignant Michel
Chercheur - Professeur
Universit du Qubec Montral

Stip, E., Caron, J., Tousignant, M., Lecomte, Y. (2017). Suicidal ideations and schizophrenia : contribution of appraisal, stigmatization, and cognition. Canadian Journal of Psychiatry, 68 : 648-655.

Objectif: Pour prdire l'idation suicidaire chez les personnes atteintes de schizophrnie, certaines tudes ont mesur sa relation avec les variables de la dfaite et de la sensation d'tre pig. Les corrlations sont positives, mais leurs interactions restent indfinies. Pour approfondir leur comprhension, cette recherche a cherch mesurer la relation entre l'idation suicidaire avec les variables de la perte, de la sensation d'tre pig et l'humiliation. Mthode: L'chantillon de convenance comprenait 30 patients atteints de troubles du spectre de la schizophrnie. L'tude tait prospective (3 temps de mesure) sur une priode de 6 mois. Les rsultats ont t analyss par rgression multiple par tapes. Rsultats: La contribution des 3 variables la variance de l'idation suicidaire n'tait statistiquement significative aucun des 3 temps (T1: 16.2%, P = 0.056, T2: 19.9%, P = 0.117, T3: 11.2%, P = 0.109). D'autres analyses ont mesur la relation entre les variables de la stigmatisation, la dysfonction cognitive perue, les symptmes, la dpression, l'estime de soi, la raison de vivre, la spiritualit, l'offre sociale et l'idation suicidaire. La rgression multiple par tapes a dmontr que la contribution des variables de stigmatisation et de dysfonction cognitive perue la variance de l'idation suicidaire tait significative trois reprises (T1: 41.7.5%, P = 0.000, T2: 35.2%, P = 0.001, T3 : 21,5%, P = 0,012). Cependant, au fil du temps, la contribution individuelle des variables a chang: T1, stigmatisation (β = 0.518, P = 0.002); T2, stigmatisation (β = 0,394, p = 0,025) et dysfonction cognitive perue (β = 0,349; p = 0,046). Puis, T3, seul le dysfonctionnement cognitif peru contribuait significativement l'idation suicidaire (β = 0,438; p = 0,016). Conclusion: Les rsultats soulignent l'importance de la contribution des variables du dysfonctionnement cognitif peru et de la stigmatisation dans l'apparition des ides suicidaires chez les personnes atteintes de troubles du spectre de la schizophrnie.

Mise à jour : 2/23/2018

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006