UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Knafo, A., Labelle, R., Guil, J.M., Belloncle, V., Mille, C., Mirkovic, B., Cohen, D., Grardin, P., and Breton, J.J. (2014). Coping, suicidalit et personnalit limite ladolescence. Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence. 62(7), 431-436.

Le trouble de personnalit limite est le plus important facteur de risque indpendant des conduites suicidaires ladolescence. Or, depuis peu, un nouveau regard est port sur lvaluation du risque suicidaire, mettant laccent sur les facteurs de protection dont les stratgies de coping. Le propos de cet article est double. Premirement, partir de ltude des donnes rcentes de la littrature, il souligne lintrt dtudier et de dvelopper les stratgies de coping chez les adolescents suicidants ayant un trouble de personnalit limite. Deuximement, sont dcrits les rsultats prliminaires dune tude concernant le profil de coping dadolescents suicidants ayant un trouble de personnalit limite. Sous rserve des analyses portant sur la totalit de lchantillon, les adolescents suicidants diffrent par leur profil de coping selon quils prsentent ou pas un trouble de personnalit limite. Au regard dun modle thorique innovant intgrant facteurs de risque et de protection appliqu aux rsultats de ltude actuelle, dvelopper les stratgies de coping productif (facteur de protection) chez ces adolescents pourrait diminuer lintensit de certaines dimensions (telles que linstabilit motionnelle et limpulsivit) du construit trouble de personnalit limite (facteur de vulnrabilit) et donc le risque suicidaire.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0222961713002316

Mise à jour : 4/16/2018

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006